Votre usine industrielle consomme en permanence de l’électricité. Le niveau de cette consommation électrique va dépendre des moments de la journée, de la production et des appareils électriques utilisés. Même lorsque la production de votre site est à l’arrêt, l’usine continue tout de même de consommer. C’est ce qu’on appelle le talon de consommation.

Dans certaines usines, le talon n’est pas optimisé et peut représenter un coût important pour l’entreprise. Des actions peuvent être mises en place pour le réduire et réaliser des économies d’énergie.

Qu’est-ce qu’un talon de consommation ?

Un talon de consommation c’est la puissance électrique consommée d’une entité hors période de production. En d’autres termes, c’est la consommation électrique minimale de votre site. C’est une charge fixe. On parle de talon de consommation pendant les périodes correspondant à la nuit, aux week-ends, aux congés annuels, aux jours fériés et aux maintenances par exemple. Le talon va donc varier en fonction des périodes et des saisons. En effet, par exemple : une part de la consommation du talon peut correspondre au chauffage électrique : c’est pourquoi, dans ce cas-là, le talon de consommation sera plus élevé en hiver qu’en période estivale.

Il est rare, voire même impossible que le talon de consommation soit de zéro pour un site industriel. Néanmoins, des optimisations peuvent souvent être mises en œuvre pour le baisser.

Comment mesurer son talon ?

Un talon de consommation se mesure en période d’inactivité de votre site.

Il peut se mesurer et être analysé grâce à une interface dans laquelle vous pouvez visualiser vos courbes de consommation et voir les différents appels et baisses de puissance. Cela vous permet de voir précisément quels sont les talons de consommation et de les challenger en corrélant les données avec les arrêts machines. Vous pouvez ensuite connaître la part que représente le talon sur l’ensemble de la consommation, le gain en arrêtant tel équipement électrique etc. Analyser cet indicateur dans le temps est primordial.

Comme étudié au-dessus, le talon peut varier en fonction des périodes et des saisons. C’est pourquoi, il y aura plusieurs périodes de prises de données. A titre d’exemple, pendant les périodes d’inactivité de plusieurs jours (pendant les vacances de Noël par exemple et pendant les congés estivaux si votre site ferme) l’effort de réduction du talon de consommation en éteignant l’ensemble des appareils énergivores sera plus important que chaque soir en semaine lorsqu’il n’y a plus d’activité sur le site. L’idéal, pendant ces périodes est donc d’arrêter le plus d’appareils électriques possibles pour avoir un talon de consommation le plus faible possible. L’objectif est ensuite de challenger ce talon pour l’ensemble des périodes d’inactivité (soirs/nuits, week-ends) pour qu’il soit le plus faible possible.

Quel est l’intérêt de connaître son talon de consommation ?

Il est essentiel pour votre industrie de connaître précisément votre talon de consommation. En effet, cela vous permettra de mettre en place des actions pour le réduire et réaliser des économies d’énergie. L’enjeu d’optimiser votre talon peut représenter une économie jusqu’à 10% de votre facture d’électricité.

Comment diminuer ce talon ?

Les actions à mettre en place pour diminuer votre talon de consommation sont les suivantes :

  • Planifier les arrêts des équipements en fonction des horaires de fonctionnement et de non-fonctionnement de l’usine. Pour ce faire, vous devez vous équiper avec des systèmes automatisés.
  • Si vous ne possédez pas de systèmes automatisés pour éteindre automatiquement vos équipements, vous pouvez revoir et créer des procédures d’arrêt et de redémarrage manuel des équipements pour que l’ensemble du personnel puisse réaliser l’action avant la mise en inactivité du site.
  • Réduire votre talon de consommation en vous équipant d’une solution d’autoconsommation comme des panneaux photovoltaïques par exemple qui vous permettent de produire votre électricité et donc de couvrir la consommation du talon.
  • Inspecter vos équipements afin de contrôler qu’il n’y ait pas d’anomalies comme une fuite par exemple qui ferait augmenter la consommation électrique de vos appareils et donc augmenter le talon de consommation
  • Remplacer les anciens appareils électriques énergivores par des équipements plus optimisés et moins consommateurs d’électricité.
  • Sur un site industriel, au-delà de la consommation des équipements électriques utiles pour la production, il y a aussi les équipements électriques pour le bâtiment comme le chauffage, les lumières, la ventilation. Ces postes consommateurs peuvent également être automatisés pour être coupés ou encore vous pouvez sensibiliser l’ensemble du personnel à éteindre ces appareils en quittant leur poste de travail. Un système d’horloge bien réglé permet d’éteindre les équipements électriques souhaités.

Afin d’être informés rapidement des dérives de talon, une alerte peut être programmée en cas de dépassement d’une certaine consommation électrique lors de l’inactivité du site. L’analyse des dérives sera alors rapide et les actions pour les corriger également.

Pour conclure, chaque activité industrielle a un talon de consommation qui pèse sur sa facture d’électricité. L’entreprise peut mettre en place des actions pour le challenger et le réduire.

Vous aussi, abonnez-vous à notre Newsletter mensuelle !